DARD/DARD #1

Au sommaire du premier numéro : un entretien croisé entre Boris Cyrulnik et Damien Carême ; un dossier sur la mobilité ; une controverse entre Aurélien Barrau et Catherine Larrère : Faut-il une écologie punitive ? ; Le monde en transition : du Maroc aux Philippines ; Territoire en transition : Loos-en-Gohelle et de nombreux autres articles (lire ci-dessous).

Automne 2019

Parution le 8 novembre 2019

Catégorie :

19,00  TTC (TVA incluse)

Au sommaire du premier numéro :

  • Le monde en transition : du Maroc aux Philippines
  • Territoire en transition : Loos-en-Gohelle

1er épisode : résilience et démocratique impliquante - Lire la suite

« Territoire en transition », série en trois épisodes, raconte sous forme de récit un territoire engagé dans une réelle transition écologique et sociétale. Nos trois premiers numéros concernent la commune de Loos-en-Gohelle, dans le Pas-de-Calais.

  • DOSSIER : Se déplacer sans carbone… ou moins se déplacer !

Déconstruire la notion de mobilité > Un article de Guillaume Fontaine

Lire la suite

La mobilité, enjeu politique, creuset de discrimination

Notion multiple et équivoque, la mobilité constitue en fait un formidable révélateur de la fracture sociale entre deux mondes, le premier s’accomplissant dans le nomadisme heureux, le second subissant l’immobilité ou une mobilité contrainte. Analyse de cette terminologie loin d’être neutre, non sans un détour historique éclairant.

Penser le territoire > Un article de Jean-Yves Pineau

Lire la suite

Organiser le territoire pour moins se déplacer

Dans un monde où les mobilités sont avant tout la résultante d’un système qui se pense hors sol, universel et éternel, il est plus qu’urgent de reconsidérer les fondamentaux de l’aménagement des territoires dans un souci de symbiose entre l’humain et le vivant. Éco-mobilité, tiers-lieux, circuits courts, les solutions ne manquent pas…

Sauver les périphéries > Un article d’Éric Le Breton

Lire la suite

Comment la mobilité fracture les villes

Trois lignes de partage viennent rappeler que la mobilité est d’abord un facteur de ségrégation : celle de la saturation des cœurs de villes ; celle des relations entre les centres d’agglomérations et leurs couronnes périphériques ; celle entre métropolitains, navetteurs et insulaires. Raison pour laquelle les impératifs environnementaux et sociaux doivent appeler à un vrai tropisme des centres vers les périphéries des experts, des moyens financiers et des innovations.

Faire place au vélo > Un article de Sébastien Marrec

Lire la suite

Le vélo à toute berzingue !

Décongestionnement des transports en commun et des infrastructures routières, recherche de bienfaits pour la santé, lutte contre la pollution… Longtemps déconsidéré, l’usage quotidien du vélo progresse partout dans le monde, y compris en France, où l’on tente de combler le retard pris sur les pays voisins. Un nombre croissant de collectivités sont séduites par son coût modique et son image écologique.

Relier les territoires > Un article de Jean-Pierre Wolff

Lire la suite

Et si l’on pensait une politique du désenclavement pour réduire les inégalités territoriales ?

En ne développant pas son réseau ferroviaire, au contraire de ses voisins, la France ne fait qu’augmenter les inégalités territoriales en matière d’accessibilité, dans le périurbain et surtout en zone rurale.

Réduire le secteur aéronautique > Un article de Maxence Cordiez

Lire la suite

Le trafic aérien nous amène-t-il au crash ?

En contradiction avec leurs discours alarmistes sur l’urgence climatique, nos dirigeants adoptent une posture bien timorée vis-à-vis de l’aviation, gros émetteur de gaz à effet de serre mais important acteur de la croissance. La réduction souhaitable du trafic ne pourra venir que d’une raréfaction du pétrole ou des usages des populations, à travers notamment le mouvement Flygskam (« honte de prendre l’avion ») venu de Suède.

  • Entretien croisé entre Boris Cyrulnik et Damien Carême

Les mots-clés de la résilience : projet et solidarité - Lire la suite

Face à Damien Carême, député européen, l’une des figures locales des politiques de transition quand il était maire de Grande-Synthe 1 , qui mieux que Boris Cyrulnik pour échanger autour de la résilience, concept qu’il a popularisé livre après livre ? Une résilience aujourd’hui plus que jamais nécessaire pour les exilés qui font escale à Grande-Synthe ou ailleurs, et pour toutes celles et tous ceux qui cherchent à dessiner un avenir face à la crise écologique, sociale et démocratique.

  • Controverse Aurélien Barrau et Catherine Larrère : Faut-il une écologie punitive ?
  • Faut-il une écologie punitive ? - Lire la suite

    Face à des comportements « prédateurs » trop lents à évoluer, de plus en plus de voix s’élèvent en faveur d’une écologie « punitive » ou « contraignante ». Parmi elles, celle de l’astrophysicien Aurélien Barrau qui, s’il préfère parler d’écologie « protectrice », prône ici un vrai changement de modèle économique et sociétal, en rupture radicale avec la croissance. Ou encore celle de la philosophe Catherine Larrère, qui nous invite cependant à ne pas nous tromper de cible : l’écologie punitive doit concerner les gouvernements et les grandes entreprises plutôt que les particuliers.

Aurélien Barrau > « Être radicalement audacieux, sortir du mythe mortifère de la croissance infinie »

Catherine Larrère > « Oui à l’écologie punitive, appliquée à certains gouvernements et aux entreprises criminelles »

  • Hérauts en transition

Bernard Lemoult – Il excelle dans l’art du « faire ensemble » écologique et territorial > Anne-Sophie Novel

Elsa Lomont et Florent Preguesuelo – Ils combattent l’obsolescence programmée avec un label > Julie Guérineau

Ferdinand Richter – Il plante des arbres avec un moteur de recherche > Éric Fourreau

Lise Rolland – Elle remet le pastoralisme au goût du jour > Emmanuelle Mayer

Christian Boué – Il sème de la biodiversité > Axel Puig

Claude Chevassu – Parti de rien, il forme, emploie, réinsère dans l’esprit de l’économie circulaire > Denis Gendre

Ulysse Blau – Il rencontre les maires du Calvados à vélo pour comprendre la transition > Éric Fourreau

+ Les dessins de Sarah Gully

Télécharger le sommaire

Lire l’ouverture : Pourquoi DARD/DARD ?

Informations complémentaires

Poids 225 g