Eric Fourreau, consultant, formateur, prestataire DLA

Ingénieur culturel et éditeur, Eric Fourreau occupe depuis près de 30 ans différentes fonctions dans le champ de la culture qui lui ont permis d’acquérir une solide expérience, une connaissance prononcée des intitiaves sur le territoire national et à l’étranger, une analyse affirmée des politiques culturelles et de tisser un réseau d’expertise national et international.

Depuis juin 2014, il dirige L’Utile et l’Agréable, agence de conseil et d’ingénierie en politique culturelle au sein de laquelle il réalise plusieurs missions dont notamment l’accompagnement en 2015 de la Ville de Rennes dans la conception et la réalisation des Etats généraux de la culture, en binôme avec Pascale Bonniel-Chalier, l’accompagnement de la Ville de Blagnac (31) dans sa redéfinition de sa politique culturelle et de sa mise en œuvre transversale par ses différents services. Depuis, il intervient auprès de nombreuses collectivités locales ou structures pour faciliter leur démarche culturelle ou organiser des débats sur ce sujet : le Sénat, Culture & Départements, la Région Occitanie, le CESER Grand Est, la Région Provence-Alpes-Côtes d’Azur, la Région Normandie, le Département de la Drôme, Derrière le Hublot, la Confédération nationale des MJC de France et Fédération régionale des MJC de Midi-Pyrénées, la Ville de Tremblay-en-France, la Maison des écritures de Lombez

Auparavant, en tant que rédacteur en chef du magazine La Scène, puis de La Lettre du Spectacle, de 1996 à 2004, il sillonne la France et effectue de nombreux séjours à l’étranger (Espagne, Pologne, Italie, Argentine, Québec, Côte d’Ivoire, Mali…) pour observer et rendre compte des initiatives culturelles les plus diverses et les plus innovantes. Il prend alors connaissance de l’incroyable diversité du tissu culturel dans toutes les régions françaises, et des stratégies mises en place par les acteurs de la culture, aussi bien dans le domaine institutionnel qu’associatif, de leur fonctionnement, de leur mode d’organisation et de leurs sources de financement.

Parallèlement, il dispense des formations à Strasbourg, à Lyon ou à Toulouse sur les métiers du spectacle vivant et sur les processus de concertation.

En 2004, il fonde les éditions de l’Attribut, maison d’édition associative qui traite des enjeux culturels. Il s’entoure d’un réseau national d’universitaires, d’artistes, de praticiens ou de professionnels de l’action culturelle avec lesquels il constitue un laboratoire d’idées au service de l’action culturelle.

Directeur des éditions de l’Attribut depuis quatorze ans, il a commandité, suivi et édité une quarantaine de livres et organisé une cinquantaine de débats, conférences ou rencontres sur la culture ou l’éducation artistique. Il est lui-même l’auteur de trois ouvrages sur des artistes (Yannick Jaulin, Robin Renucci, François Morel) et d’un livre d’entretien entre Bernard Stiegler et Robin Renucci.

De 2008 à 2014, il expérimente à l’échelle de la quatrième ville française, Toulouse, les analyses sur la politique culturelle qu’il questionne depuis une vingtaine d’années. La municipalité fait appel à ses services pour la conception et l’organisation des Assises de la culture, aux côtés de Nicole Belloubet, future Garde des sceaux. Avec elle, il rédige en 2009 le texte fondateur de la politique culturelle issu de ces Assises, qu’il est ensuite chargé de mettre en œuvre, jusqu’en avril 2010, date à partir de laquelle il occupe le poste de conseiller culturel, à la Ville de Toulouse et à la Communauté urbaine du Grand Toulouse, devenue métropole. Dans le cadre de cette mission au sein de la Ville de Toulouse, il conçoit et impulse le Passeport pour l’art, dispositif d’éducation artistique à destination de tous les élèves de la grande section de maternelle et des écoles primaires de la ville, soit environ 20 000 enfants toulousains. Il est à la conception ou à la réalisation de nombreuses autres actions de la Ville de Toulouse pendant ce mandat (mise en synergie du secteur culturel et du socioculturel, Toulouse en piste, Bourse Toulous’Up…).

En juin 2015, il crée la revue NECTART (Nouveaux Enjeux dans la Culture, Transformations Artistiques, Révolution Technologique), revue semestrielle de réflexion de dimension internationale. Cette revue alimente le débat intellectuel sur les grandes mutations de notre époque et leur impact dans le champ de l’art et de la culture. Avec l’appui d’un comité éditorial d’une quinzaine de personnalités, Eric Fourreau élabore le sommaire, passe commande des articles aux auteurs avec qui il travaille les textes jusqu’à parution. Il rédige lui-même l’édito de la revue et l’entretien avec une personnalité intellectuelle majeure (Boris Cyrulnik, Nancy Huston, Amin Maalouf, Catherine Trautmann, Jean-Claude Carrière, Aminata Traoré, Robin Renucci).

Depuis 2015, il organise et anime trois débats dans le cadre de la programmation In du Festival d’Avignon, les Ateliers de la pensée, autour des enjeux culturels. Plusieurs personnalités participent à ces débats : Boris Cyrulnik, Nancy Huston, Serge Tisseron, Robin Renucci, Joëlle Zask, Christian Ruby…

Depuis septembre 2014, il a réuni autour de lui plusieurs instances (équipe-projet, comité scientifique, partenaires internationaux) pour mener à bien un projet d’envergure internationale sur l’éducation artistique, composé de deux volets : un livre (parution juin 2018) et un colloque international au Festival d’Avignon (juillet 2018).

Télécharger les références