Oui, un New Deal culturel est possible en France !
 Les réponses dans NECTART

Est-ce réellement une fatalité ? Nous aurions connu les grandes heures du Front populaire et de l’ambition conjointe d’une politique artistique et d’éducation populaire portée par Jean Zay ; le merveilleux défi de la décentralisation théâtrale initiée par Jeanne Laurent ; le souffle d’André Malraux et de ses maisons de la culture ; l’audace de Jack Lang à travers l’élargissement du périmètre de la culture et le doublement de son budget ; la défense du service public de la culture symbolisée par la charte des missions de service public de Catherine Trautmann…

Et depuis, l’encéphalogramme plat : des ministres qui se succèdent dans une relative indifférence, cherchant surtout à gérer un système à bout de souffle et à contenir les gels budgétaires. N’y aurait-il plus de place pour une nouvelle grande ambition culturelle dans ce pays ? À NECTART, nous pensons le contraire et, dans le numéro 7 qui vient de paraître, nous mettons à l’épreuve six domaines essentiels (la création, l’éducation artistique, la citoyenneté, la diversité, l’économie, l’international), à travers six articles nourris de propositions.

Et, preuve que cette ambition peut encore être portée, nous nous tournons, pour compléter ce dossier, vers deux pays qui ont misé sur la culture, pour des raisons d’ailleurs très différentes : la Chine et le Canada.

Acheter la revue : cliquez ici